3 nuances de beauty blender

BeautyBlender

Ce qui semblait être un petit gadget ou un objet « à la mode » – qui allait être vite jeté aux oubliettes-s’est avéré être un indispensable beauté qui s’inscrit dans la routine des beauty addicts. Il faut l’avouer, on parle tout de même d’une « éponge » qui coûte une certaine somme. Personnellement, je n’aurais pas forcément parié là-dessus si Rea Ann Silva était venue me voir avec ce concept…Et pourtant, force est de constater qu’aujourd’hui, il est juste impensable pour moi de me séparer du beauty blender. On parle de cet accessoire qui se prétend révolutionner l’application du maquillage pour un teint impeccable et un fini « naturel ».

Le beauty blender s’utilise humide, voire mouillé. Au contact de l’eau, l’objet va doubler de volume. Evidemment, il est nécessaire bien dégorger l’eau qu’il aura absorbé. Personnellement, je le « sèche » avec une serviette.

L’utilisation est de plus simple: pour ma part, je met directement la matière sur l’éponge. Point trop n’en faut, le beauty blender se chargera de répartir le produire sans faire d’effet « cake », sans laisser de stries visibles. Bref, un maquillage de pro à la maison et fait par soi-même. Il se travaille par mouvement de tapotement. Bien sûr, il y a un peu de perte de matière mais rien de plus ou de moins qu’avec un pinceau par exemple…

Le beauty blender classique

Beauty_Blender_Estee_Lauder

La version « classique » est le beauty blender original, le tout premier qui était sortie et qui a fait des émules. Il se distingue par sa couleur rose fuchsia, assez flashy.

La couleur a tendance à partir au fur et à mesure des lavages, ça fait un peu coloration chimique…pas qu’un peu d’ailleurs mais bon, soit.

Mon usage: Je me tourne vers le beauty blender classique lorsque j’applique des produits moins « persistants », moins « accrochants » comme les BB ou CC crèmes.

 

Le beauty blender pro

BeautyBlender_Pro

D’après la marque, la version pro est la meilleure façon d’appliquer le maquillage à tenue longue durée et même l’autobronzant. ça, c’est la théorie. En vrai, il n’y a pas vraiment de différence en terme de tenue entre le beauty blender pro et le beauty blender original. C’est exactement la même chose en terme de rendu…

Une fois mouillée, la partie non-pointue est légèrement plus large que la version rose, ce qui permet de travailler une plus grande surface…

Par rapport aux deux autres, la version pro conserve plutôt bien sa couleur de base même après plusieurs lavages. De plus, comme il a une couleur sombre, les tâches se voient beaucoup moins.

Mon usage: je me tourne principalement vers le beauty blender pro pour les fond de teint un peu plus tenaces comme le double wear d’Estée Lauder qui laisse des traces très difficile à nettoyer.

Le beauty blender royal

BeautyBlender_Violet

 

La version « royal » est une édition limitée. Avec sa couleur violette, il remplit exactement la même fonction que ses équipiers du même genre. La forme est la même mais la pointe est un peu plus précise…

Franchement, à part sa couleur, je ne vois pas trop ce qu’il apporte de plus que la version classique. C’est  la même chose.

Mon usage:  j’ai tendance à utiliser la version royal pour les produits vraiment facile à nettoyer, typiquement les anti-cernes, tout simplement parce que ça me permet de mieux le conserver. Comme c’est une édition limitée, je sais que je ne le retrouverai probablement plus…

BeautyBlender_violet_rose

De manière générale, le beauty blender se nettoie plutôt facilement mais il faut le faire juste après utilisation afin d’éviter que les produits aient trop le temps de sécher . Au fil des utilisations, les tâches ont de plus en plus de mal à partir (cf la photo du beauty blender « classique » ci-dessus). Lorsque l’éponge commence à avoir des petits « trous » ou quand il est trop marron, il est alors temps de le changer, c’est qu’il aura fait son temps.

Beauty_Blender_Compare

 

Y a-t-il une réelle différence?

Comment dire…disons que même s’il y en avait, ce n’est pas suffisamment notable pour se prendre la tête. Je n’ai pas testé la version en blanc qui est censé être celui pour les peaux sensibles mais j’imagine que c’est à peu près la même chose que les autres. J’ai tout de même une préférence globale pour le beauty blender pro parce que j’ai l’impression qu’il met plus de temps à s’user…du moins, l’usure se voit moins…

Beauty_Blender_EsteeLauder

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Moi j’ai noté une différence entre le beauty blender pro (le noir) et le rouge dont je ne connais pas la spécificité. Le rouge a la mousse plus dense je trouve. De ce fait il absorbe moins la matière et pour le coup je le préfère de loin au noir. J’ai récemment les éponges de Real Techniques aussi et franchement je te les conseille. Pour le même prix on a a deux et la qualité est aussi au rendez vous. Je pense que je vais doucement abandonner mes Beauty Blender pour elles d’ailleurs 🙂 Bisous

    • Je ne connais pas le rouge, je n’en ai jamais vu mais ça m’intrigue (je suis dans mon trip « je teste toutes les versions »)….
      Ah merci pour le tuyau, je vais voir du côté real techniques si je trouve quelque chose qui me convienne.
      Bisous

  2. Coucou Elodie !
    Ton article tombe à pic ! Je compte aller me racheter un nouveau Beauty Blender ce week-end, car le mien est un train de rendre l’âme. Du coup, je me demandais si je n’allais pas plutôt essayer la version pro et ton article m’a bien été utile. J’ai bien envie de tester l’éponge noir pour voir 😉 Je pense qu’elle sera peut-être mieux adapter à l’application du type de fond de teint que je porte et qu’elle résistera un peu mieux à l’usure…
    Bisous !

    • Je trouve qu’effectivement, la version pro résiste un peu mieux à l’usure, c’est sûrement dû à sa couleur justement. Tu m’en diras des nouvelles 🙂
      Bisous

  3. Merci de ta revue très intéressante … C’est fou comment cette éponge fait fureur sur la toile.

    Pour le moment je reste un peu sceptique…et je crois que je vais garder mes brosses et pinceaux pour un moment encore. Car ça me convient parfaitement. Ils inventent toujours plein de choses mais je préfère rester sur mes valeurs sûres pour le moment.

    Par contre pour me démaquiller j’utilise éponge Konjac !! Elle fait moins parler d’elle sur la blogosphère, et pourtant, pour moi elle mériterait grandement à être connue. Elle est 100 % naturelle, et à complètement révolutionner ma routine beauté. Elle est à la fois exfoliante et purifiante, grâce aux propriété de la plante konjac.

    J’en parle ici, si tu veux découvrir tout ce que tu dois savoir http://blog.la-pigiste.com/2017/02/14/konjac-eponge-secret-naturel-beaute-peau-saine-vegan/